Historique

L’Ecole de médecine dentaire de Genève a été fondée en 1881 et c’est le Prof Camille Redard qui, le premier, a été chargé d’assumer un enseignement désigné sous le nom de « pathologie des maladies de la bouche et des dents ». Il s’agirait de la première institution d’état « dans le monde ». La première école dentaire, le «  Baltimore College of dental surgery » fondé en 1839, était une institution privée. Le titre dispensé s’intitulait « chirurgien médecin dentiste » ainsi que le préconisait Pierre Fauchard dès 1728. Ce titre s’intitula dès 1888 « médecin-dentiste ». L’école se trouvait au 22, rue de Lausanne. Le bâtiment construit en 1861 par l’ordre religieux des Filles de la Charité de St-Vincent-de-Paul servait d’école privée et d’ouvroir. Il y avait aussi, dans ce bâtiment, une chapelle. Les sœurs furent expulsées le 23 août 1875 et leurs biens saisis par l’Etat de Genève rejoignirent d’autres biens saisis à d’autres congrégations religieuses, les biens incamérés (résultat d’une politique anticléricale du gouvernement Carteret, connue sous le nom de Kulturkampf)

Le 9 juillet 1881, Antoine Carteret, président du Conseil d’Etat de la République et canton de Genève, fait voter une loi instituant une Ecole dentaire à Genève. Cette école dépendait du département de l’Instruction Publique et fut dotée de Fr 18’000.- pour l’aménagement des locaux et l’installation du matériel nécessaire aux divers enseignements. Cette école restera en fonction jusqu’en octobre 1932.

Le Prof Redard, en dentine copie_640px(1)plus d’une importante activité éditoriale et de politique professionnelle, dispensa un enseignement à prépondérance stomatologique qui fut complété en « art dentaire » par de nombreux praticiens. Notons dans un travail de thèse daté de 1889 (Crepieux-Jamin) la phrase: « en aucun cas le dentiste ne doit se limiter à l’examen de la denture », qui est d’une parfaite actualité.

A cette époque, de nombreux praticiens provenant de France, de Belgique venaient à Genève pour y accéder à une spécialisation et un titre en médecine dentaire.

Les problèmes dentaires prirent progressivement une importance accrue, notamment sous l’influence du Prof E. Mettral (nommé en 1893 Prof. d’obturation, d’aurification et de prothèse).

Dans ses souvenirs de l’Ecole Dentaire entre 1925 et 1927, le professeur Etienne Fernex parle d’un petit hôtel particulier à la rue de Lausanne. Il précise qu’il y avait une cave où les étudiants n’allaient guère. Le professeur Julliard y avait aménagé un laboratoire de fortune.

Il existe un dessin à la plume de A. de Montfalcon de cette maison (je ne possède qu’une reproduction de mauvaise qualité de ce dessin)

Au début, l’école dentaire était placée sous la surveillance du Département de l’Instruction publique par l’intermédiaire d’une commission dans laquelle ont figuré des noms illustres, tels ceux de Sigismond Laskowsky, Emile Young, Auguste Reverdin, Hector Christiani, pour ne faire allusion qu’à la période de 1881 à 1932. Le 9 novembre 1918, à la suite d’efforts persévérants d’Auguste Reverdin, puis d’Hector Christiani, alors doyen de la Faculté de Médecine, l’ancienne Ecole est rattachée à l’Université et prend le nom d’ “Institut dentaire de l’Université”.

Le “doctorat en médecine dentaire” fut créé en 1919.

En 1932, l’Institut déménagea dans un nouveau bâtiment édifié en bordure de ce qui était alors la rue Micheli-du-Crest, en face de l’hôpital. Réalisé sur la base d’un projet de Maxime Pittard, architecte SIA à Genève, il en coûta 550.000.-, soit environ 6.000.000.- en francs 2008. C’est le Prof. Charles Pfaeffli qui fut le délégué de l’Institut pour l’élaboration du programme et son suivi.

Dès 1970, la presse se fait l’écho des problèmes rencontrés par lEcole dentaire 1958‘Ecole de Médecine Dentaire. Nous pouvons lire dans la Tribune de Genève, en 1971 “la grande salle clinique, où les fauteuils sont si sérrés que la circulation et l’aération posent des problèmes, est équipée d’installations si usées qu’à certaines heures de pointe, les pompes à salive ne pompent plus rien, faute de pression dans les canalisations”. En 1975, l’école fut décrite ainsi:  “L’enseignement pratique de déroulait dans une salle clinique de 200m2, sans ventilation, occupée par 150 personnes en même temps, équipée d’units vieux de 33 ans sans eau, ni air comprimé”.

Devant l’impossibilité d’installer rapidement et définitivement ce qui est devenu la Section de Médecine Dentaire, dans la cinquième étape du Centre Médical Universitaire (CMU), le Conseil d’Etat fait voter par le grand conseil, le 22 juin 1973, un crédit de 19,2 millions (soit 40 millions de francs 2008) destiné entièrement à la médecine dentaire. Il permettra d’ériger un bâtiment, à la rue Barthélémy-Menn, en prolongement de la Clinique de Pédiatrie (construite entre 1956 et 1960 par Albert Cingria et Georges Taramasco, architectes à Genève).

La nouvelle Ecole de médecine dentaire, étudiée et réalisée par Jean-Pierre Grand et Rosortie à Bale IMD 1969 2(2)ger Praplan, Architectes SIA-AGA à Carouge, sera terminée pour la rentrée universitaire de l’automne 1975.F. Ackermann 1933 dessin de Lazard

C’est le Prof. Jean-Noël Nally qui fournira le programme de l’Institut et suivra l’avancement du projet des architectes, rendu difficile car il fallait prévoir des structures capables de recevoir l’Hôpital des Enfants lorsque la Section de Médecine Dentaire s’installeraitdans ses locaux définitifs au CMU.

Citons encore, de manière non exhaustive, les professeurs A. Bardet, CH. Julliard, P. Guillermin, F. Ackermann, E. Fernex, sortie service Prof Baume CGN 1983A.-J. Held et l’initiateur de notre Association, L.-J. Baume qui ont largement contriA.-J. Held 1933 dessin de Lazardbué au renom de notre école.

Ces informations ont été tirées du « Point de contact de mai 1982 » qui relate le centenaire de l’Ecole de médecine dentaire de Genève et du discours d’inauguration de l’association du Prof L.-J. Baume en octobre 1965, de la

1980_assistants. EMD Holz

revue “bâtir” No 6 juin-juillet 1933 “L’institut dentaire de Genève”, de la brochure “Schola Genevensis 1956 ” L’institut de médecine dentaire de l’université de Genève 1881-1956″ et des archives De Mr R. Praplan Architecte SIA-AGA

PS: les images nous ont été fournies par la division du Prof I. Krejci et P. Conne

Pour plus d’informations La memoire de Veyrier et Jean-Denys Duriaux